Quels usages pédagogiques ont-ils faits des outils sur lesquels nous les avons formés ?

LAB47Nous formons et accompagnons les formateurs et consultants en interne sur leurs projets pédagogiques mais nous le faisons aussi pour des formateurs d’autres structures.
C’est dans ce cadre que nous avons formé 12 formateurs d’un même organisme, intervenant principalement sur des publics de niveau V ou en insertion. En partant de leurs besoins, nous avons sélectionné les principaux outils qui pourraient être intégrés à leur pédagogie et répondre à des problématiques d’évaluations formatives, d’interactions et de différenciation pédagogique.
Le dispositif était conçu comme une formation-action avec une journée où l’on alternait des apports théoriques et conceptuels ( ex : comment créer des questionnaires efficaces et pertinents ) et la formation à une/des application(s) permettant la mise en œuvre de ces méthodes. Un temps était également prévu pour travailler sur un scénario multimodal à partir de trames et de guides afin de les accompagner dans leur conception de séances.
Une seconde journée était planifiée, un mois plus tard, pour des retours d’expérience car il était demandé aux participants d’expérimenter la scénarisation qu’ils avaient construite. Ce temps de partage et de restitution est extrêmement précieux et nous a permis d’ajuster et de repenser les scénarios mais aussi de rendre compte des succès pédagogiques et des ressentis des apprenants. Une véritable source d’inspiration pour l’ensemble des 12 participants !
Les projets présentés étaient riches. En voici quelques exemples.
  • On a ainsi eu la création d’une vidéo pédagogique réalisée par une intervenante en FLE sur les transports et les déplacements dans la ville. A l’issue de sa présentation, nous avons choisi de travailler sur une vidéo interactive afin d’intégrer directement, dans sa production, des questions (H5P et Edpuzzle car l’organisme n’a pas fait le choix d’une plateforme de elearning à ce jour).
  • Pour les capsules vidéos, des formateurs ont également choisi de créer des rich’média (Knovio) à partir de leur powerpoint et de mettre à disposition ces ressources en amont du cours pour initier la classe inversée.
  • D’autres ont utilisé les fonctionnalités du logiciel pour rendre un PowerPoint de présentation interactif en y intégrant des éléments de sondages, de votes ou de quiz.
  • Un autre formateur nous a expliqué son utilisation de Socrative, notamment pour l’élection des délégués tandis que plusieurs autres ont intégré dans leurs séquences, des questionnaires Kahoot. Les questionnaires étaient utilisés en début de cours puis rejoués en fin de séance. Nous avons suggéré, comme ajustement, d’intégrer aussi la fonctionnalité Ghost de Kahoot qui permet à un joueur de se mesurer à son ancien score et … de laisser le jeu ouvert à l’issue du cours.
  • D’autres exemples de questionnaires ont été présentés et l’usage du test en amont du cours ou en positionnement a été largement répandu. Cela permettait de faciliter la mise en place d’ateliers pour travailler en individuel ou en sous-groupes sur les apprentissages selon les difficultés repérées. Beaucoup ont utilisé Google Form pour la création des quiz. Et bien sûr, l’idée de challenge a aussi été travaillée pour stimuler les apprenants : bilan positif !

    De l’avis général des participants, l’intégration des technologies dans leur pédagogie a facilité les apprentissages et diversifié aussi leurs approches et leurs méthodes pédagogiques. Nous avons été agréablement surpris de voir comment ils se sont appropriés les outils pour animer différemment leurs cours, pour vérifier rapidement la compréhension et la connaissance des apprenants, pour proposer des activités durant les 3 temps de formation et pour mettre en place des ateliers et du travail en sous-groupes.
    Cerise sur le gâteau : un des formateurs nous a présenté Learning Apps avec lequel il crée des modules très ludiques d’apprentissage … et nous l’avons adopté à notre tour. Merci pour ce partage.