Catégorie : Autour du juridique

Tout sur le juridique et la formation à distance…

Module : « Maîtriser les aspects juridiques dans le cadre d’un projet Digital Learning »

Module : « Maîtriser les aspects juridiques dans le cadre d’un projet Digital Learning »

prempage2

Le Département Digital Learning a développé ce module dans le souci de répondre aux interrogations de tous ceux qui envisagent de réaliser puis de distribuer leurs productions. Destiné principalement aux enseignants et intervenants ce module peut toutefois convenir à toute personne soucieuse de connaitre ses droits aussi bien en tant qu’auteur qu’en tant qu’utilisateur de ressources déjà existantes.

Les objectifs de ce module sont les suivants  :

  • Permettre à tous de bien appréhender les notions juridiques de base en matière de Droits d’auteur
  • Maîtriser l’utilisation des licences Creative Commons dans un cours en ligne
Openness is clearly the future

Openness is clearly the future

Why Open Access is important …

Apart from being a good thing for science and society in general, it ensures better value from taxes directed that help pay for the research ….

we pay, we should get something … but also, the same research effort produces results that are more effectively leveraged for other research …

Tour d’horizon de l’état du Droit en matière de propriété intellectuelle

Tour d’horizon de l’état du Droit en matière de propriété intellectuelle

Internet  est un réseau mondial sans frontières  totalement décentralisé – aucune structure institutionnelle ne le dirige et n’a vocation à le diriger.  Au premier abord on serait tenté de penser qu’une certaine anarchie règne sur cette « toile », pourtant  la loi est censée s’appliquer sur Internet comme ailleurs.

.

.

Mooc mis en abymes

Mooc mis en abymes

Personnellement, je me mets dès que possible en licence libre dès que je produis quoi que ce soit (la CC-BY-NC-SA pour être plus précis) en faisant apparaître de manière évidente le logo sur les supports créés. Outre que cela s’inscrit dans la ligne de conduite que je défends (le service public doit œuvrer pour tous, on doit mutualiser les savoirs, blablabla), c’est nettement plus simple d’utilisation. Pas besoin de me demander d’autorisation pour utiliser mes contenus (je reçois quelques mails malgré tout de temps en temps), et je n’ai pas à demander d’autorisation à qui que ce soit même si je partage la titularité des droits, tant que je n’en fais pas un usage commercial. Cela fait gagner un temps fou …